Quelle est l’évolution des prix des appartements à Paris ?

Paris, la Ville Lumière… Une des destinations touristiques les plus visitées. Pour beaucoup, aller à Paris, monter sur la tour Eiffel et visiter les grands magasins de luxe, c’est le rêve. C’est entre autres pour cela que les logements et les locaux sur Paris sont si demandés. Plus il y a de la demande, plus les prix augmentent. Mais certains sont prêts à mettre le prix fort tandis que pour la majorité des gens, avoir un appartement sur Paris c’est carrément impossible. Et, pourquoi cela ? Combien faut-il compter pour acquérir un appartement à Paris ? La réponse est ici.

Les prix en hausse

Des statistiques ont bien prouvé que depuis 2015, le prix d’achat dans le neuf à Paris a beaucoup augmenté. Auparavant, il fallait bien  compter approximativement 8500 euros le mètre carré. Aujourd’hui, pour un mètre carré, il faut bien compter à peu près dans les 10 800 euros. C’est un prix exorbitant et qui reste complètement inaccessible pour beaucoup de gens. Pourquoi les prix sont-ils si élevés ? Parce que la demande est très forte et pourtant les offres sont peu nombreuses. Du coup, les rares offres qui se présentent sont extrêmement chères. Les avantages de vivre sur Paris ainsi que les commodités que cela présente peuvent également influer grandement sur les prix.

Une constante évolution ?

Avoir un immobilier neuf à Paris, ce n’est pas donné. Payer plus de 10 000 euros le mètre carré n’est pas à la portée de tous. L’évolution jusqu’ici ne cesse de croître, mais attirent tout de même certains prospects tout en faisant fuir d’autres. Il est bien à noter toutefois que les prix varient d’un arrondissement à un autre. Par exemple, à partir du 7e arrondissement jusqu’au 19e arrondissement, les prix ont carrément doublé. Mais c’est surtout sur le 1er arrondissement que les prix ont fortement haussé pour ceux qui envisagent un programme neuf à Paris.

Des négociations possibles ?

Est-il toutefois possible de négocier les prix pour un programme immobilier neuf à Paris ? C’est très envisageable, mais il faut bien garder à l’esprit que les offres sont très peu nombreuses par rapport aux demandes. De ce fait, il est bien nécessaire, pour ceux qui sont bien décidés, d’être réactif. Les propriétaires acceptent de baisser les prix, mais très légèrement. Par contre, nul ne sait si le marché de l’immobilier va reprendre correctement après la crise sanitaire.

Pourquoi la Haute-Savoie attire de plus en plus d’acheteurs immobiliers ?
Acheter en Ile de France : quels sont les coins qui mélangent vie urbaine et campagne ?