Confinement / déconfinement : quelles régions les acheteurs immobiliers vont-ils privilégier maintenant ?

Avec le déconfinement, l’activité immobilière qui était complètement à l’arrêt reprend doucement. De nombreux citadins qui vivaient en appartement ont pris la décision de rechercher un bien immobilier avec balcon, terrasse,  voire petit jardin si leurs moyens financiers le permettent.

S’éloigner absolument des villes

Une maison à la campagne est devenue le rêve de beaucoup de citadins qui ont vécu le confinement dans peu d’espace et au cœur d’une ville. En effet, la demande immobilière pour des biens situés au vert ne cesse de croitre : ferme, maison en pierre, longère, résidence secondaire, à la campagne, au bord de la mer ou d’un lac. Avec le confinement/déconfinement, le télétravail est une réalité et il n’est plus nécessaire de s’agglutiner en ville près de son lieu de travail. L’objectif de nombreux Français est donc de trouver un nouveau lieu de vie dans une région agréable, pour combiner activité professionnelle et environnement vert. Les régions pour acheter un bien immobilier ne sont plus les mêmes qu’avant le confinement et les citadins orientent leurs recherches différemment. L’exode urbain a bel et bien commencé. Parmi les régions qui font rêver, figurent notamment la Bourgogne, la Bretagne, le Finistère et le sud-ouest.

Attrait pour les villes à taille plus humaine

Aujourd’hui après le confinement, la demande immobilière est croissante pour des villes bien desservies par le TGV et qui sont agréables à vivre : La Rochelle, Tours, Poitiers, Dijon attire de nouveaux habitants. L’exemple de La Rochelle est parlant. Cette ville de bord de mer où il fait bon de vivre a vu les prix de l’immobilier s’envoler et le nombre de biens mis à la vente ne permet pas de faire face à la demande immobilière. La région Centre Val de Loire, la ville de Tours qui se trouve à moins d’une heure de la capitale attire également de nombreuses familles  et des actifs qui veulent fuir les grands centres urbains. Les régions pour acheter un bien immobilier sont au vert ou près de la mer et les citadins ne veulent plus en faire une résidence secondaire, mais leur adresse principale.

Fuir les grandes agglomérations urbaines

Dès la fin du confinement, les citadins se sont littéralement rués sur les agences immobilières de Normandie, Bretagne, Finistère, Sud Ouest et Provence, des régions pour acheter un bien immobilier d’où ils veulent télétravailler. Ce ne sont pas uniquement les Parisiens qui veulent du vert et encore du vert, mais aussi les habitants des autres grandes villes françaises. La Bretagne, Le Morbihan, le Finistère attirent les Parisiens et les Lyonnais sont attirés par la Provence. Même les Marseillais recherchent des biens immobiliers dans l’arrière-pays, ils visent notamment des maisons avec extérieur dans les Alpilles, le pays d’Aix.

Pourquoi la Haute-Savoie attire de plus en plus d’acheteurs immobiliers ?
Acheter en Ile de France : quels sont les coins qui mélangent vie urbaine et campagne ?