Comment fonctionne la commission d’une agence immobilière ?

agence immobilière

Les transactions immobilières sont des opérations pouvant être conclues par un propriétaire connaissant toutes les procédures afin de légaliser celles-ci et prévenir les litiges. Cette action peut toutefois devenir chronophage, ce qui incitent de nombreux acteurs à recourir aux services de professionnels pour effectuer les étapes de recherche, ventes ou achats. L’aide délivrée s’accompagne notamment d’une commission agence immobilière dont le mécanisme d’application est établi par chaque prestataire en fonction de divers critères.

Commission agence immobilière : une facturation justifiée

Les frais d’agence immobilière servent directement de montant de rémunération, et restent généralement utilisés pour garantir le fonctionnement de l’organisme sollicité. En effet, ce revenu représente un bénéfice conséquent pour l’agence en lui permettant de financer les charges spécifiques dont elle doit s’acquitter pendant sa gestion d’un bien immobilier, et qui peuvent d’ailleurs se révéler onéreuses dans le cas de réseaux franchisés. Ce salaire issu du travail en tant qu’intermédiaire se détermine principalement à partir des services que le spécialiste entame pour réussir la vente (estimation du bien, rédaction de l’annonce, négociation, réalisation de l’acte de vente, etc.). De ce fait, la majorité des prestataires ne proposent pas de commission prix fixe, et il n’existe aucune règlementation ou loi particulières encadrant l’établissement des frais.

Par ailleurs, rendez-vous sur hosman.co pour obtenir des informations additionnelles sur le fonctionnement des commissions d’une agence immobilière.

Percevoir la commission immobilière

Dans l’intention de toucher la commission agence immobilière, la société est tenue d’accomplir sa mission de vendre le bien jusqu’à sa conclusion définitive. En outre, cette dernière reçoit son mérite dès lors que l’acte authentique est rédigé par le notaire, et celui-ci est principalement intégré au sein du montant devant être payé par le vendeur en plus des frais supplémentaires générés par la transaction. Le montant des commissions correspond toujours à une partie de la valeur du bien immobilier concerné, et il se situe dans un intervalle de ladite valeur (3 à 10 % en moyenne), soit :

· Somme de la commission d’agence immobilière = Prix de vente x Tarif de commission appliqué par l’agence (en %)

Par exemple, pour un bien vendu à 100 000 € avec 6 % de commission, l’agence empoche 6 000 €.

Il faut noter que l’acquéreur peut aussi être la personne devant s’acquitter des frais d’agence lors de la signature du contrat de vente, et il reversera alors une partie du montant de la transaction à l’agence séparément.

La rémunération des intervenants

L’agence immobilière et son opérateur mandaté pour une mission se partagent les recettes payées par le client. Les honoraires de l’agent salarié se traduisent par 7 à 50 % de la commission globale touchée par l’institution, et aucun acompte ne peut être versé avant toute réalisation effective d’une vente. Pour le même bien immobilier de 100 000 € avec 6 % de commission, l’agent touche entre 1 200 € et 3 000 €.

Le montant qu’il perçoit est aussi limité dans le cas de commission prix fixe, et un agent immobilier indépendant non affilié acquiert l’intégralité de la somme. Cependant, celui-ci doit être lié à un contrat de mandat pour un réseau immobilier, et reçoit donc une compensation à la hauteur de 70 à 80 % de la commission.

Pourquoi choisir une agence immobilière Laforêt pour votre achat immobilier ?
Faire appel aux prestations d’une agence immobilière à Charvieu-Chavagneux